Billet 2

« Bonsoir les choses d’ici-bas. »                                                                   

Valéry Larbaud (Vichy, 1881/Vichy 1957)

(Journal de O. Barnabooth)

Terrassé par une attaque cérébrale, rue du Cardinal Lemoine, en novembre 1935, il s’est retrouvé hémiplégique. Assis dans son fauteuil, de 1935 à 1957, pendant les 22 dernières années de sa vie, il répéta inlassablement:  » Bonsoir les choses d’ici-bas » à ses rares visiteurs (Ses biographes attribuent son attaque à une syphilis contractée lors de visites répétées dans les maisons closes en compagnie, notamment, de Léon-Paul Fargue) (Source: Frédéric Beigbeder)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s