Rendez-vous

Je n’ai toujours pas sauté le pas : mon blog en  activité reste toujours et encore  celui-ci 

Publicités

Edmund White, City Boy, chronique new-yorkaise

Image

L’auteur évoque dans ce livre ses premières années d’installation  à New York et en particulier un de ses endroits favoris: la librairie Gotham à New-York: (P.20/21)

« Gotham est l’une des grandes librairies de ma vie. Tout au fond du magasin il y avait un énorme rayon fiction, où j’ai butiné des dizaines de roman. C’est là que j’ai acheté Hall of Mirrors de Roland Stone, Eux de Joyce Carol Oates et V. de Pynchon; mais de toutes mes trouvailles au Gotham ma préférée est  The Pound Era de Hugh Kenner. Cet endroit était une oasis au cœur d’un désert de philistins. Sans doute y avait-il d’autres grandes librairies à cette époque,  en particulier Eight Street dans le village, avec ses nombreux étages et ses employés aussi revêches que peu serviables. Et, à la fin des années soixante-dix, Three Lives, alors à Sheridan Square. »