Le vent de Pierre Emmanuel, poème du dimanche

boudin eugène,nuagesblancscielbleuvers1854-1859

Le vent

Laisse aller la parole
Avec le vent
Ne souffle pas dans le vent
Ce n’est pas toi qui le portes
Il vient de plus loin que toi
Le temps qu’il frôle ton épaule
Il est déjà loin de toi

 

Ce n’est pas toi qui plantes la graine

– La planterais-tu dans la mer ?

La planterais-tu dans le nuage ?

La planterais-tu dans le vent ?

Ne dis pas : « Je te parle, écoute »
Cet autre n’est pas ton champ
Le vent laboure où il veut
Peut-être en l’autre
Peut-être en toi
Ni toi ni l’autre ne savez
Qui parle qui écoute l’autre

Seul circule entre vous le vent
 (Visage nuage)

Pierre Emmanuel

Pseudonyme de Noël Mathieu (1916-1984)  Pierre Emmanuel fut élu à l’Académie française le 25 avril 1968, par 16 voix au quatrième tour, au fauteuil du maréchal Juin. Il fut reçu le 5 juin 1969 par Wladimir d’Ormesson. En 1975, Pierre Emmanuel se déclarait « démissionnaire » de l’Académie, pour protester contre l’élection de Félicien Marceau. (site de l’Académie)

Eugène Boudin:  Nuages blancs, ciel bleu vers 1854-1859,  Honfleur musée Eugène Boudin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s