Come prima, Alfred, la BD du mercredi

BD Come prima alfred

4ème de couverture

Début des années 60. Suite à la mort de leur père, deux frères, Fabio et Giovanni, sillonnent les routes au volant d’une Fiat 500. Leur voyage, émaillé de disputes et de silences, de souvenirs et de rencontres, les conduira jusqu’à leur Italie natale, quittée depuis des années. Par bribes, le portrait de leur père se recompose et les amène à mettre en lumière leurs relations tumultueuses…

Magnifique album ! Histoire attachante ! Dessins inspirés ! Prix d’Angoulême bien mérité ! J’ai beaucoup aimé !

Tant d’autres l’ont dit avant moi ! Tant d’excellents billets ont été publiés,  détails à l’appui et émotions  partagées avec compétence que je me sens aussi superflue qu’une invitée de la dernière heure.

Come prima, je l’ai lu il y a  déjà quelque temps sans le commenter mais  je viens de le relire toujours avec le même plaisir. Je crois même y avoir trouvé de nouvelles raisons de l’aimer mais c’est sûrement grâce aux très bons avis lus précédemment.

J’ai particulièrement aimé :

– l’alternance des pages, (dessins et couleurs)  selon qu’elles évoquent le présent ou le passé.

– le road- movie des deux frères fâchés puis réconciliés, dans une Italie  des années 60 comme on la voit dans les films de cette époque (Antonioni, Rossellini, Visconti, Scola, Pasolini …)

– La petite cinquecento,  (elles étaient si vaillantes !)

– Les disputes familiales et les réconciliations. (La famille, la valeur la plus  sûre  en fin de compte)

– L’urne funéraire du père comme symbole d’union très forte, le culte de la mort, la violence des sentiments qui s’accroît plus on descend  vers le sud.

– La couverture,  un bon résumé déjà  pour commencer

– Presque tout en somme !

Voir ICI

Intéressant: L’interview d’Alfred par un amour de BD  ,
ainsi que les billets de Mo,   Melo,  Stephie,  Sandrine,   Maël,   Yvan,  Jérôme,  Noukette,  Cristie,  Anne,  SD49,    bmsaint-brieuc,

Come Prima, Alfred , 2014, Fauve d’or, meilleur album 2014, Angoulême,
Delcourt, / Mirages
Collaboration aux couleurs: Maxime Derouen
Roaarrr challenge de Mo

  Yaneck :18/20

Publicités

4 réflexions sur “Come prima, Alfred, la BD du mercredi

  1. Pingback: Roaarrr : Les Fauves d’Or | Bar a BD

    • Republie un autre billet dans ce cas. Ce serait bien après une seconde lecture. On devrait le faire plus souvent, tiens! Je ne doute pas un seul instant que je l’apprécierais mieux comme toi en le relisant aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s