Passons passons puisque tout passe … Apollinaire et d’Ormesson,

Château de saint-fargeau

Passons passons puisque tout passe

Je me retournerai souvent

Les souvenirs sont cors de chasse

Dont meurt le bruit parmi le vent

Je m’ennuyais beaucoup. J’étais très heureux – et je ne m’en doutais pas. Chez nous!  Chez nous! Tout cela avait pris longtemps des allures d’éternité. Et tout cela était fini. 

   C’était l’époque, j’avais onze ans, douze ans, treize ans, où je découvrais Apollinaire se souvenant de l’Ecclésiaste. 
Jean d’Ormesson, de l’Académie française: Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit  
(Chap. IV-  p. 24)

(Photo:  Château de Saint-Fargeau (Bourgogne) où est né et où a vécu Jean  d’Ormesson
À l’origine, Saint-Fargeau était un rendez-vous de chasse fortifié construit en 980 par Héribertévêque d’Auxerre, et fils naturel d’Hugues le Grand et donc frère naturel de Hugues Capet. (Wikipedia)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s