Ma sœur

Ma sœur

 Elle est en rouge, elle est en noir

Elle aime Stendhal et Renoir

Baudelaire et Apollinaire

Les yeux du chat pleins de mystère

Elle est assise  à sa fenêtre,

Un livre à la main oui peut-être.

Je la devine qui sourit

A l’enfant en elle enfoui.

Elle est ici, elle est ailleurs, 

Dans un endroit haut en couleurs

Où les ajoncs fleurissent en or, 

Blonds, veloutés, ourlés d’Armor.

Je la regarde qui voyage …

Elle est sans corps, elle est sans âge;

Elle a pour amie qui l’éclaire

L’éternité nommée lumière.

Yuna

(02/01/2008)

Billet 2

« Bonsoir les choses d’ici-bas. »                                                                   

Valéry Larbaud (Vichy, 1881/Vichy 1957)

(Journal de O. Barnabooth)

Terrassé par une attaque cérébrale, rue du Cardinal Lemoine, en novembre 1935, il s’est retrouvé hémiplégique. Assis dans son fauteuil, de 1935 à 1957, pendant les 22 dernières années de sa vie, il répéta inlassablement:  » Bonsoir les choses d’ici-bas » à ses rares visiteurs (Ses biographes attribuent son attaque à une syphilis contractée lors de visites répétées dans les maisons closes en compagnie, notamment, de Léon-Paul Fargue) (Source: Frédéric Beigbeder)