Bourbon Street, 1, 2, Charlot et Chabert, ma BD du mercredi

BD Bourbon Street Charlot et Chabert, 1BD bourbon street 2

Ce diptyque raconte l’histoire d’un quatuor de vieux musiciens de jazz de la  Nouvelle Orléans, qui après  avoir connu le succès dans les années quarante, essaie de  reconstituer leur groupe en 1997 pour s’exhiber à nouveau dans les  cabarets de leur ville mais Cornélius, leur trompettiste fétiche, ne veut plus jamais jouer depuis  la mort accidentelle  d’Angelina, la femme qu’il devait épouser. C’est lui le responsable du drame et c’est pourquoi il  a disparu pendant une cinquantaine d’années. Il faudra tout un concours de circonstances pour qu’il accepte de reprendre sa trompette, sous l’influence du fantôme d’Amstrong, revenu le soutenir.

C’est très beau, magnifiquement dessiné. J’aime cette ambiance  de jazz d’avant-guerre  souvent évoquée ici. Les détails  très réalistes évoquent bien l’ atmosphère d’alors dans cette ville torride et pauvre, gangrenée par le racisme le plus improbable mais d’une énergie à toute épreuve. Il ne me manquait que la musique mais le dernier album refermé, j’ai voulu écouter une fois encore les principaux standards d’Amstrong évoqués ici. Un beau moment.

Bourbon Street, Philippe Charlot, Alexis Chabert, 1, 2,
Les fantômes de Cornélius, Tournée d’adieux,
(Grand Angle, 2011/2012, 48p. – 48 p.)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s